burudi.net
Image default
Immobilier

Comment bien négocier son crédit immobilier ?

Notez cet article
Dans le secteur immobilier, les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas depuis 2016. Afin de bénéficier des conditions les plus avantageuses, la négociation d’un prêt nécessite toutefois une certaine préparation. Voici quelques conseils permettant d’obtenir un meilleur taux, de diminuer le montant des garanties et des frais de dossier.

Réduire son taux d’endettement

Le taux d’endettement permet d’estimer la capacité d’emprunt, c’est-à-dire la possibilité de faire face aux échéances d’un prêt immobilier. En pratique, le ratio maximal autorisé varie entre 33 et 36 % des revenus fixes de l’emprunteur : salaires, revenus professionnels non salariés, primes, pensions alimentaires et d’invalidité, etc. En outre, les organismes de crédit s prennent en compte le montant du “reste à vivre”, après déduction des mensualités de remboursement.

Disposer d’un apport personnel élevé

L’apport personnel représente un atout majeur dans la négociation d’un crédit immobilier. Il peut notamment provenir du déblocage de produits d’épargne (livret A, compte épargne logement…), d’une donation ou encore d’un héritage. Le plus souvent, les banques exigent une participation au moins égale à 10 % du coût total de l’achat, équivalant aux frais de notaire. Un apport plus élevé (entre 20 et 30 %) offre toutefois une plus grande marge de négociation.

Présenter une situation professionnelle stable

L’analyse de la situation professionnelle de l’emprunteur permet également aux banques d’évaluer sa solvabilité. L’objectif est de s’assurer de la nature, régularité ainsi que de la pérennité des revenus. Différents éléments sont ainsi pris en compte par les organismes de crédit : le statut (salarié, fonctionnaire, intérimaire, indépendant…), l’ancienneté et les perspectives d’évolution professionnelle.

Comparer les offres de crédit

Chaque banque dispose de sa propre grille de taux d’intérêt concernant les prêts immobiliers. Il est donc conseillé de contacter plusieurs établissements afin de pouvoir comparer les conditions de crédit. Chaque organisme est tenu de fournir au client une fiche d’information standardisée européenne (fise). Ce document précontractuel, qui décrit les principales caractéristiques du prêt, facilite la comparaison entre les différentes offres.

Faire appel à un courtier

Le courtier en immobilier a pour mission de rechercher l’offre la mieux adaptée au projet et aux capacités de financement de son client. Il bénéficie également de taux préférentiels en tant que partenaire privilégié des banques. Son important réseau lui permet ainsi de sélectionner les offres plus compétitives. Le courtier est en principe directement rémunéré par l’établissement prêteur, qui lui reverse un pourcentage du montant emprunté.

Related posts

Guide pratique de l’investissement immobilier EHPAD avec la loi Censi-Bouvard

Tamby

Comment acquérir son bien immobilier dans l’Hérault ?

Claude